Accueil / Tests DVD / Blu-ray / Tendre voyou – Test DVD
Test DVD - Tendre voyou (Jean Becker, 1966)

Tendre voyou – Test DVD

Tendre voyou (Jean Becker, 1966)TENDRE VOYOU
Réalisation : Jean Becker
Scénario original : Albert Simonin
Adaptation
: Albert Simonin, Jean Becker
Dialogues
: Michel Audiard
Avec : Jean-Paul Belmondo, Nadja Tiller, Jean-Pierre Marielle, Robert Morley, Genevière Page, Dalio, Micheline Dax, Philippe Noiret, Maria Pacôme, Michèle Girardon, Mylène Demongeot, Stefania Sandrelli…
Musique : Michel Legrand
Sortie en France : 21 septembre 1966
Synopsis : Fraîchement et violemment renvoyé de son travail à la suite d’un accident de voiture, Antoine Maréchal dit « Tony » et son ami Bob décident de se faire entretenir par des femmes fortunées qui leur permettent le temps d’une liaison, de mener grand train.

trait-divider-3px

LE BLU-RAY
Éditeur : Sidonis Calysta Sortie : 6 juillet 2016 Durée du film : 1h35

Tendre voyou (Jean Becker, 1966) - DVDIMAGE
Tendre voyou était disponible chez Studiocanal et revient dans l’escarcelle de Sidonis Calysta. Le master présenté est honorable, même si la colorimétrie demeure parfois trop terne. Certes l’image a été dépoussiérée, mais certains plans manquent de netteté, les moirages sont constatables sur les costumes rayés et le cadre large n’est guère exploité.

SON
Si quelques saturations et chuintements demeurent inévitables, l’écoute se révèle fluide, équilibrée, limpide. Aucun craquement intempestif ne vient perturber l’oreille des spectateurs, les ambiances sont précises. Si certains échanges manquent de punch et se révèlent moins précis, les dialogues sont dans l’ensemble clairs, dynamiques, même sans souffle parasite. Seule ombre au tableau, l’absence de sous-titres français destinés au public sourd et malentendant.

SUPPLÉMENTS
Sidonis Calysta propose un supplément commun sur les éditions DVD de Peau de banane, Échappement libre et Tendre voyou. Il s’agit d’un reportage sur la carrière de Jean-Paul Belmondo, tiré de la série Les Grands séducteurs du cinéma (2002 – 27’). Constitué d’archives, ce module croise également un entretien avec Belmondo réalisé en 1964 avec un autre datant de 1999 alors que le comédien se prépare dans sa loge, avant d’entrer en scène pour Frédérick ou le boulevard du crime d’Éric-Emmanuel Schmitt.

Ce documentaire s’attarde notamment sur les débuts au cinéma de Jean-Paul Belmondo, aborde ses premiers rôles, sa rencontre avec Jean-Luc Godard, sa (fausse) rivalité avec Alain Delon et ses succès dans les années 1960, 1970 et 1980. Jean Becker, Jean-Claude Brialy et Philippe de Broca évoquent quant à eux leurs collaborations avec Bébel. Une galerie de photos est également présente dans cette section.

Jean-Paul Belmondo en 1999 - Bonus DVD Tendre voyou (Jean Becker, 1966)
Jean Becker - Bonus DVD Tendre voyou (Jean Becker, 1966)
Jean-Paul Belmondo en 1964 - Bonus DVD Tendre voyou (Jean Becker, 1966)

À l’occasion de la sortie en DVD de Tendre voyou, Jean Becker fait une présentation du film (9’). Le cinéaste évoque la genèse du projet (une commande), puis explique que Jean-Paul Belmondo et lui-même étaient alors fans du Fanfaron (Il Sorpasso) de Dino Risi, avec Vittorio Gassman et Jean-Louis Trintignant. Voulant retrouver le ton de cette comédie italienne culte, Jean Becker engage donc Michel Audiard, qui emmène finalement l’histoire vers d’autres horizons, ce que le réalisateur regrette un peu.

Nous trouvons également un documentaire centré cette fois sur la carrière de Jean Becker, réalisé en 2003, au moment du tournage d’Effroyables jardins en août 2002. L’occasion de voir le cinéaste à l’œuvre et de l’écouter passer en revue ses films, ses succès, son travail avec les comédiens, avec Sébastien Japrisot sur L’Été meurtrier, Les Enfants du marais et Un crime au paradis.

Une galerie de photos et la bande-annonce originale sont également présentes dans cette section.

Jean-Paul Belmondo et Nadja Tiller dans Tendre voyou (Jean Becker, 1966)
Jean-Paul Belmondo et Maria Pacôme dans Tendre voyou (Jean Becker, 1966)
Jean-Paul Belmondo et Geneviève Page dans Tendre voyou (Jean Becker, 1966)

LE SAVIEZ-VOUS ?
Le personnage incarné par Jean-Paul Belmondo s’appelle Antoine Maréchal, comme Bourvil dans Le Corniaud de Gérard Oury, sorti l’année précédente.
L’équipe du film n’a pas hésité à se rendre à Tahiti pour une séquence d’à peine 10 minutes !
Au générique, nous retrouvons le comédien britannique Robert Morley, vu dans une centaine de films et séries, dont Plus fort que le diable (1953) de John Huston, Le Tour du Monde en 80 jours (1956) de Michael Anderson et Ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines (1965) de Ken Annakin.
• Le film a été un beau succès lors de sa sortie au cinéma en France avec 2.007.088 spectateurs.
Tendre voyou est la troisième et dernière collaboration entre Jean-Paul Belmondo et Jean Becker après Un nommé La Rocca et Échappement libre. Après ce film réalisé en 1966, il faudra attendre 17 ans pour que Jean Becker fasse son grand retour au cinéma avec L’Été meurtrier.

par Franck Brissard

Lire aussi...

Le cri du cormoran, le soir au-dessus des jonques (Michel Audiard, 1971) - Test Blu-ray

Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques – Test Blu-ray

Test Blu-ray de la comédie de Michel Audiard Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques (1971), avec Paul Meurisse, Bernard Blier et Michel Serrault.