Accueil / Tests DVD / Blu-ray / On peut toujours rêver – Test Blu-ray
Test Blu-ray - On peut toujours rêver (Pierre Richard, 1991)

On peut toujours rêver – Test Blu-ray

On peut toujours rêver (Pierre Richard, 1991)ON PEUT TOUJOURS RÊVER
Réalisation : Pierre Richard
Scénario : Olivier Dazat et Pierre Richard
Dialogue : Olivier Dazat
Avec : Pierre Richard, Smaïn, Edith Scob, Pierre Palmade, Jacques Nolot, Bernard Freyd, Marc Betton, Laurent Spielvogel, Nathalie Auffret, Véronique Genest, Jacques Seiler…
Musique : Alain Wisniak
Sortie en France : 16 février 1991
Synopsis : Charles de Boilesve dit « l’empereur » est un puissant magnat de la presse et de l’industrie. Misanthrope et brutal, il s’est à sa manière coupé du monde, de sa famille et de son entourage. Alors qu’il se livre à une séance de cleptomanie, un jeune beur, Rachid Merzahoui, le prend en flagrant délit et le rudoie. Charles, décontenancé mais ravi, décide de l’introduire dans son univers…

trait-divider-3px

LE BLU-RAY
Éditeur : Gaumont Sortie : 13 septembre 2017 Durée du film : 1h34

On peut toujours rêver (Pierre Richard, 1991) - Blu-ray IMAGE
Le film bénéficie d’un Blu-ray très net, avec des couleurs froides qui représentent le monde aseptisé de Charles de Boilesve aux teintes grises et métalliques. Une image très citadine en quelque sorte. Le piqué est incisif et les détails flatteurs. Notons quelques baisses de la définition sur les scènes sombres, à l’instar de la séquence de la Joconde. Le Blu-ray est au format 1080p (AVC).

SON
Le film est proposé en DTS-HD Master Audio Mono 2.0 de qualité. Aucun souffle constaté, ni de craquement, l’écoute demeure claire et dynamique. Les sous-titres français sont disponibles pour les spectateurs sourds et malentendants.

SUPPLÉMENTS
Quelle joie de découvrir Pierre Richard présenter sa sixième réalisation, On peut toujours rêver, dans un entretien de 9 minutes réalisé en mai 2017. Le Grand Blond évoque sa découverte de Smaïn et son désir d’échanger les personnages en interprétant lui-même ici un homme qu’aurait pu incarner Bernard Blier dix ans auparavant. En revanche, Pierre Richard se trompe en indiquant qu’il s’agissait probablement du premier film de Smaïn, qui était déjà apparu entre autres en 1985 dans Le Téléphone sonne toujours deux fois !! de Jean-Pierre Vergne et en 1987 dans L’Œil au beurre noir de Serge Meynard.

On peut toujours rêver (Pierre Richard, 1991) - Présentation par Pierre Richard
On peut toujours rêver (Pierre Richard, 1991) - Menu Blu-ray

La bande-annonce originale du film est également au programme.

LE SAVIEZ-VOUS ?
L’affiche du film est inspirée de celle de Pretty Woman avec Julia Roberts et Richard Gere.
• Avant de se lancer dans une carrière solo, Smaïn était l’un des cinq membres des Inconnus aux côtés de Didier Bourdon, Bernard Campan, Pascal Légitimus et Seymour Cassel.
• Réalisé plus de dix ans après C’est pas moi, c’est lui, On peut toujours rêver est l’avant-dernier film mis en scène par Pierre Richard avant Droit dans le mur en 1997.
On peut toujours rêver marque la première apparition au cinéma du comique Pierre Palmade.
• Le film demeure dans le bas du classement de Pierre Richard au Box-office avec 627.152 entrées.

Pierre Richard et Smaïn dans On peut toujours rêver (Pierre Richard, 1991)

par Franck Brissard

Lire aussi...

Trilogie Les Visiteurs - Test Blu-ray

Trilogie Les Visiteurs – Test Blu-ray

Test Blu-ray de la trilogie Les Visiteurs, comédies réalisées par Jean-Marie Poiré en 1993, 1998 et 2016, avec Christian Clavier et Jean Reno.