Accueil / Tests DVD / Blu-ray / Trilogie La 7ème Compagnie – Test Blu-ray
Test Blu-ray de la trilogie La 7ème compagnie

Trilogie La 7ème Compagnie – Test Blu-ray

Mais où est donc passée la 7ème compagnie ? (Robert Lamoureux, 1973)MAIS OÙ EST DONC PASSÉE LA 7ème COMPAGNIE ?
Réalisation : Robert Lamoureux
Scénario : Robert Lamoureux
Avec : Jean Lefebvre, Pierre Mondy, Aldo Maccione, Robert Lamoureux, Pierre Tornade, Jacques Marin, Erik Colin, Robert Dalban…
Musique : Henri Bourtayre
Sortie en France : 13 décembre 1973
Synopsis : Fin mai 1940, alors que l’armée allemande attaque sur tous les fronts et oblige les Alliés à se replier, la 7ème compagnie du 108e régiment de transmissions est contrainte de se réfugier dans les bois. Le capitaine Dumont décide d’envoyer trois hommes pour surveiller les environs : le chef Chaudard, le téléphoniste Pithivier et le fusilier-mitrailleur Tassin. Entre-temps, leur compagnie est repérée et arrêtée par les allemands. Désormais seuls, les trois hommes vivent des jours bucoliques dans la forêt de Machecoul, jusqu’à ce qu’ils entreprennent de voler une dépanneuse allemande…

On a retrouvé la 7ème compagnie ! (Robert Lamoureux, 1975)ON A RETROUVÉ LA 7ème COMPAGNIE !
Réalisation : Robert Lamoureux
Scénario : Robert Lamoureux, Jean-Marie Poiré
Avec : Jean Lefebvre, Pierre Mondy, Henri Guybet, Robert Lamoureux, Pierre Tornade, Bernard Dhéran, Jacques Monod, Robert Dalban…
Musique : Henri Bourtayre
Sortie en France : 10 décembre 1975
Synopsis : En mai 1940, le lieutenant Duvauchel, le chef Chaudard, et les soldats Pithivier et Tassin poursuivent leur débâcle personnelle à bord d’une dépanneuse de chars, dérobée à l’ennemi. C’est grâce à cette dépanneuse qu’ils font évader leur compagnie prisonnière… Au cours de ces retrouvailles mouvementées, ils sont pris pour des héros. Ils vont se retrouver, le plus souvent malgré eux, impliqués dans une série d’aventures rocambolesques.

La 7ème compagnie au clair de lune (Robert Lamoureux, 1977)LA 7ème COMPAGNIE AU CLAIR DE LUNE
Réalisation : Robert Lamoureux
Scénario : Robert Lamoureux, Jean-Marie Poiré
Avec : Jean Lefebvre, Pierre Mondy, Henri Guybet, Patricia Karim, Gérard Jugnot, Gérard Hérold, Jean Carmet, André Pousse…
Musique : Henri Bourtayre
Sortie en France : 7 décembre 1977
Synopsis : Dans ce dernier volet, les trois héros de la 7ème compagnie ont été démobilisés après leur évasion. Redevenu quincailler dans une petite ville de province, le chef Chaudard a invité ses anciens camarades de combat Pithivier et Tassin. Il ignore que sa femme fait de la résistance, et qu’elle cache un officier dans la cave du magasin.

trait-divider-3px

LES BLU-RAY Éditeur : Gaumont Sortie à l’unité : 24 mai 2017  Sortie Coffret : 4 octobre 2017

Mais où est donc passée la 7ème Compagnie ? (Robert Lamoureux, 1973) - Blu-rayMais où est donc passée la 7ème Compagnie ? Durée film : 1h29
On a retrouvé la 7ème Compagnie Durée du film : 1h27
La 7ème Compagnie au clair de lune • Durée du film : 1h22

IMAGE
Les nouvelles copies restaurées en Haute-Définition 2K vont faire plaisir aux aficionados. Cette fois encore, pour la sortie en Blu-ray (1080p) de leurs films du patrimoine, « la Maison Gaumont » a mis le paquet sur le dépoussiérage et aucune tâche et autres scories ne viennent parasiter le visionnage. La palette de couleurs est beaucoup plus pimpante qu’en DVD et surpasse également la première édition Blu-ray sortie en 2010. Hormis quelques fourmillements sur le premier film, surtout lors du générique et des scènes de nuit, on ne peut que saluer la définition remarquable de ces éditions. L’apport HD donne une nouvelle densité aux contrastes et surtout aux noirs, qui étaient passablement bancals en DVD, et consolide l’ensemble avec brio grâce à un codec AVC en très grande forme. Le piqué est affûté, le grain original respecté, le relief palpable. Le gros point fort de ces éditions demeure la restitution des gros plans en tout point admirables et les visages retrouvent un teint plus naturel et des détails plus minutieux. Encore un lifting impressionnant de la part de Gaumont.

On a retrouvé la 7ème Compagnie ! (Robert Lamoureux, 1975) - Blu-raySON
Les mixages DTS-HD Master Audio Mono instaurent un confort acoustique probant. Les dialogues sont ici délivrés avec ardeur et clarté, la propreté est de mise, les effets riches et les silences denses, sans aucun souffle. La géniale composition d’Henri Bourtayre jouit également d’un écrin phonique inédit. L’éditeur joint également les sous-titres français destinés au public sourd et malentendant.

La 7ème Compagnie au clair de lune (Robert Lamoureux, 1977) - Blu-ray

SUPPLÉMENTS

Le premier Blu-ray propose un document d’archives, réalisé sur le plateau (3’30). C’est ici l’occasion de voir Robert Lamoureux diriger ses comédiens pour la scène où Pithivier et Tassin font cuire leur lapin sur les braises. Durant une pause cigarette, Jean Lefebvre, Pierre Mondy, Aldo Maccione, Robert Lamoureux et Erik Colin reviennent sur l’histoire et sur les personnages.

Le second volet est lui aussi accompagné d’un reportage (5’30) au moment du tournage de la séquence où le chef Chaudard et le soldat Tassin quittent Pithivier, pour tenter une énième évasion, en se cachant dans le train allemand. Comme précédemment, Robert Lamoureux et les comédiens sont interviewés sur les raisons de cette suite. Quand le journaliste demande au réalisateur s’il y aura un troisième volet, Robert Lamoureux répond que cela n’est pas exclu.

Septembre 1975 : 3ème jour de tournage de On a retrouvé la 7ème compagnie !
Robert Lamoureux en septembre 1975 sur le tournage de On a retrouvé la 7ème compagnie !
Pierre Mondy et Jean Lefebvre en septembre 1975 sur le tournage de On a retrouvé la 7ème compagnie !

S’il n’a pas l’occasion de prendre la parole dans le module précédent, Henri Guybet bénéficie d’une interview (20’) réalisée à l’occasion de la sortie du coffret DVD La 7ème compagnie il y a près de quinze ans. Avec sa bonne humeur habituelle, le sergent Tassin explique comment il s’est retrouvé enrôlé à la place d’Aldo Maccione, « qui pensait sûrement que la solde n’était pas assez importante ». Le comédien partage de nombreuses anecdotes (les scènes de baignade en plein mois d’avril) et se souvient surtout d’un Robert Lamoureux autoritaire, très bon metteur en scène, mais râleur, qui le premier jour de tournage lui a fait reprendre plus de trente fois une scène qu’il ne jugeait pas bonne.

Henry Guybet à propos de La 7ème compagnie - © Gaumont

Enfin, La 7ème compagnie au clair de lune ne dispose que d’un reportage d’époque, tiré de l’émission Allons au cinéma (12’). Pierre Mondy et Henri Guybet font la promotion du troisième volet de la saga. Malheureusement, leurs propos sont entrecoupés par de très longs extraits du film, ce qui gâche un peu le plaisir.

Notons que les bandes-annonces et les extraits des films dispersés au fil de cette interactivité, se composent de prises alternatives, qui apparaissent comme des petits bonus à part entière.

Emission "Allons au cinéma" (1977)
Henri Guybet dans l'émission "Allons au cinéma" (1977)
Pierre Mondy dans l'émission "Allons au cinéma" (1977)


LE SAVIEZ-VOUS ?
Trilogie La 7ème Compagnie de Robert Lamoureux - coffret Blu-ray• La trilogie a attiré au total près de 10 millions de spectateurs au cinéma.
• Pour écrire le premier volet de la trilogie et même si cela est difficile à croire, Robert Lamoureux s’est inspiré de souvenirs personnels survenus pendant la débâcle de juin 1940.
•  Si l’action de Mais où donc passée la 7ème compagnie ? est supposée se dérouler en Loire-Atlantique, l’essentiel du film a été tourné dans la région parisienne, dans les Yvelines et en Essonne.
• Alors qu’il joue un paysan dans le premier film, Robert Dalban revient dans la peau d’un gradé dans On a retrouvé la 7ème compagnie.
• Demandant un cachet trop important, Aldo Maccione a été remplacé par Henri Guybet pour les deuxième et troisième volets.
• Il semble que Chaudard, qui s’appelait Louis dans les deux premiers films, ait changé de prénom dans le dernier opus dans lequel il s’appelle Paul. Même chose pour sa femme qu’il évoque dans le premier (Paulette), qui s’appelle désormais Suzanne.

par Franck Brissard

trait-divider-3px

Retrouvez notre dossier On a retrouvé les secrets de La 7ème Compagnie

Lire aussi...

Test Blu-ray - C'est pas moi, c'est lui (Pierre Richard, 1980)

C’est pas moi, c’est lui – Test Blu-ray

Test Blu-ray de C'est pas moi, c'est lui, comédie réalisée par Pierre Richard en 1980, avec Aldo Maccione, Valérie Mairesse et Henri Garcin.