Accueil / News / Livres / Le Paris de Michel Audiard, toute une époque !
Le Paris de Michel Audiard, toute une époque ! de Philippe Lombard (Parigramme)

Le Paris de Michel Audiard, toute une époque !

Depuis sa disparition le 27 juillet 1985, tout a été dit ou presque sur Michel Audiard, notamment dans le fameux Audiard par Audiard édité chez René Château en 1995. Pourtant, à la lecture du Paris de Michel Audiard sous-titré « Toute une époque ! », Philippe Lombard nous prouve qu’il est encore possible d’aborder le personnage, à condition d’y apporter un point de vue original. Ici, Paris !

Le Paris de Michel Audiard de Philippe Lombard (Éditions Parigramme) - Le P'tit Cycliste
Le Paris de Michel Audiard de Philippe Lombard (Éditions Parigramme) - Écrire à l'hôtel

À travers les 128 pages de cet ouvrage en couleurs et papier glacé de haute tenue, le lecteur est invité à parcourir ruelles, rues, avenues et autres impasses de la capitale aux côtés du « P’tit Cycliste », comme Gabin surnommait le dialoguiste le plus célèbre du cinéma français. Connaissant le bonhomme comme sa poche, sinon mieux, Philippe Lombard a la bonne idée de laisser s’exprimer les protagonistes de cette vadrouille à Paname. Ce n’est pas un énième livre sur Audiard mais avec Audiard. Ainsi nous déambulons avec l’homme à la casquette dans Paris, faisant tantôt halte dans un bistrot du 14e arrondissement (Aux trois couleurs, Chez Pomone, le Grand Billard, Chez l’Ancien), tantôt à un concert d’Edith Piaf, tantôt sur la piste du Vélodrome d’Hiver où il fait la connaissance d’André Pousse, détenteur du record du tour au Vel’ d’Hiv’, et que le futur cinéaste mettra à contribution dans ses propres films vingt-cinq ans plus tard.

Le Paris de Michel Audiard de Philippe Lombard (Éditions Parigramme) - Les truands
Le Paris de Michel Audiard de Philippe Lombard (Éditions Parigramme) - Ces dames

Magnifiquement illustré, le livre est construit de manière thématique dans les quatre premiers chapitres (les jeunes années, le (petit) monde du cinéma, les lieux cultes, les Parisiens) avant de focaliser dans le cinquième chapitre sur les films emblématiques imprégnés du verbe audiardien. Intitulée « La bande à Audiard », cette section aborde les longs-métrages à travers leurs interprètes, de Jean Gabin (Le Rouge est mis, Archimède le clochard, Rue des prairies) à Annie Girardot (Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause !, Tendre poulet) et Jean-Paul Belmondo (L’Incorrigible, L’Animal), en passant par Lino Ventura (125, rue Montmartre), Mireille Darc (Des pissenlits par la racine), Jean Carmet (Comment réussir… quand on est con et pleurnichard) et l’indispensable Bernard Blier (Les Tontons flingueurs). Tous les lieux parisiens y sont méticuleusement consignés et nous donnent envie d’aller nous y balader.

Le Paris de Michel Audiard de Philippe Lombard (Éditions Parigramme) - 125, rue Montmartre
Le Paris de Michel Audiard de Philippe Lombard (Éditions Parigramme) - Un idiot à Paris

Pari lancé : tout fan d’Audiard qui se respecte s’empressera d’ajouter cet ouvrage à sa collection. À la fois très bien documenté et agréable à lire d’un bloc ou au hasard des thèmes ou des films évoqués, Le Paris de Michel Audiard est une façon singulière de découvrir ou d’approfondir les secrets cachés sous la casquette magique du « P’tit Cycliste ».

Le Paris de Michel Audiard, toute une époque ! de Philippe Lombard (Parigramme)


Le Paris de Michel Audiard,

Toute une époque !
de Philippe Lombard
Éditions Parigramme
128 pages
185 photos
Parution : 2 février 2017

par Jérémie Imbert


Lisez aussi :

Michel Audiard à Cannes : le canard sauvage du festival
Un rôle à risques pour Sim chez Michel Audiard

Lire aussi...

News-michel_galabru_dernier_temoignage-fp

Le dernier témoignage de Michel Galabru

Retrouvez les meilleures histoires, connues ou inédites, de Michel Galabru (pensées, anecdotes…) dans son ouvrage posthume Les Rôles de ma vie.