Accueil / News / Événements / Hommage à Neil Simon, un drôle d’auteur
Hommage à Neil Simon, entouré ici de Jack Lemmon et Walter Matthau - © photo : Timothy White, 1997

Hommage à Neil Simon, un drôle d’auteur

Le drôle de couple a perdu son père : Neil Simon est décédé le 26 août à l’âge de 91 ans. Né dans le Bronx en 1927, le dramaturge, scénariste et auteur était une figure incontournable pour les amateurs de grande comédie américaine, notamment grâce aux péripéties domestiques du tandem Walter Matthau/Jack Lemmon dans The Odd Couple (Un drôle de couple) réalisé par Gene Saks en 1968.

The Odd Couple (Un drôle de couple) de Gene Saks (1968)

Après avoir fait ses armes à la télévision aux côtés de Woody Allen, Carl Reiner et Mel Brooks dans l’équipe des gagmen des émissions Your Show of Shows et The Phil Sivers Show, Neil Simon signe sa première pièce en 1961. Récompensée par un triomphe à Broadway, Come Blow Your Horn sera suivie en 1965 par The Odd Couple, qui lui ouvrira les portes d’Hollywood. Co-écrit avec Cesare Zavattini, Le Renard s’évade à trois heures (Vittorio De Sica, 1966), une comédie italo-britannique interprétée par Peter Sellers et son épouse Britt Ekland, sera toutefois sanctionnée par un échec critique et commercial. Neil Simon gardera également un souvenir amer de sa première expérience de scénariste : ne parlant pas l’anglais, les monteurs italiens avaient coupé la plupart de ses répliques. Heureusement, les adaptations à succès de Barefoot in the Park (Pieds-nus dans le parc, Gene Saks, 1967) et de The Odd Couple feront bientôt de Neil Simon un des auteurs les plus demandés de la comédie Outre-Atlantique.

Jack Lemmon et Neil Simon sur le tournage de Escapade à New York (Arthur Hiller, 1970) - © Paramount PicturesThe Out-Of-Towners (Escapade à New York, Arthur Hiller) prolonge en 1970 sa fructueuse collaboration avec Jack Lemmon, que l’on retrouve également dans la comédie noire The Prisoner of Second Avenue (Le prisonnier de la seconde avenue, Melvin Frank, 1975). En parallèle, Neil Simon alterne ses productions aux côtés de Jack Lemmon avec d’autres véhicules pour Walter Matthau, dont Plaza Suite (Arthur Hiller, 1971) et sa suite tournée sept ans plus tard, California Suite, avec un casting choral dont font partie Michael Caine, Bill Cosby et Jane Fonda. C’est également au cœur de la décennie que Neil Simon écrit le méconnu Murder by Death (Un cadavre au dessert, Robert Moore, 1976), un délirant huis-clos parodique des romans d’Agatha Christie interprété par un distribution all-stars incluant Peters Sellers, Truman Capote, Alec Guinness, David Niven et Peter Falk, un autre acteur fétiche de l’auteur new-yorkais.

The Out-Of-Towners (Escapade à New York, Arthur Hiller, 1970)
Murder by Death (Un cadavre au dessert, Robert Moore, 1976)
The Prisoner of Second Avenue (Le prisonnier de la seconde avenue, Melvin Frank, 1975)

Poursuivant de front ses carrières théâtrales et cinématographiques au cours des années 1980, Neil Simon aligne deux nouvelles réussites sur grand écran : le nostalgique -et autobiographique- Brighton Beach Memoirs (1986), qui marque également ses retrouvailles avec Gene Saks, près de vingt ans après The Odd Couple. Adapté d’une autre de ses pièces, Biloxi Blues, le deuxième volet de la « Trilogie Eugene » entamé par Brighton Beach Memoirs, est une attachante comédie d’apprentissage réunissant les soldats Matthew Broderick et Christopher Walken face à la caméra de Mike Nichols en 1988.

Biloxi Blues (Mike Nichols, 1988)
Lost in Yonkers (Martha Coolidge, 1993)
The Odd Couple II (Drôle de couple 2) de Howard Deutch (1998)

Déjà titulaire de nombreuses récompenses (mais pas d’Oscar), Neil Simon ajoute un nouveau trophée à sa collection en décrochant le prestigieux prix Pulitzer avec sa pièce Lost In Yonkers en 1991. L’adaptation de sa chronique familiale deux ans plus tard par Martha Coolidge avec Richard Dreyfuss et Mercedes Ruehl dans les rôles principaux précède la sortie de The Odd Couple II (Drôle de couple 2, Howard Deutch, 1998). Le retour du duo Walter Matthau/Jack Lemmon clôture symboliquement la filmographie de Neil Simon, auteur à l’humour sophistiqué teinté de noirceur, et père d’inoubliables héros disfonctionnels.

par Christophe GeudinJack Lemmon, Neil Simon et Walter Matthau en 1998

Lire aussi...

Comédie Polonaise au festival Kinopolska

Comédie polonaise au festival Kinopolska

Comédie Polonaise au festival Kinopolska à l’occasion de sa dixième édition qui a lieu à Paris au Cinéma Le Balzac du 14 au 19 novembre 2017.