Louis de Funès et Claude Gensac dans Le Gendarme en balade (Jean Girault, 1970)

Hommage à Claude Gensac, notre biche à tous

Claude Gensac, comédienne française, nous a quittés mardi 27 décembre 2016 à l’âge de 89 ans.

L’inoubliable Edmée dans Hibernatus (1969), c’est elle ! Et quel fan de Louis de Funès n’a jamais prononcé de manière hystérique et répétée ce prénom délicieusement vintage après avoir visionné la fameuse séquence des quatre vérités de la célèbre comédie d’Édouard Molinaro ? C’est bien dans ce film ainsi que dans Jo (1971), réalisé par Jean Girault, que son génial partenariat comique alors à son zénith avec Louis de Funès s’avère le plus explosif.

Après la mort de celui-ci en 1983, Claude Gensac se fait très discrète sur grand écran mais joue brièvement l’amour d’un soir de Jean Lefebvre et la mère de Jean Roucas dans Le Gaffeur (1985). Elle poursuit surtout sa carrière à la télévision (Grenelle, la belle-mère dans Marc et Sophie) et au théâtre avant de revenir au cinéma en 2001 dans Absolument fabuleux, l’adaptation de Absolutely Fabulous, une série culte outre-Manche. Si elle fait des étincelles en vieille propriétaire acariâtre dans le très agité De l’huile sur le feu (2011), elle apparaît aussi sur la fin de sa carrière dans des drames ou comédies dramatiques sensibles comme Elle s’en va avec Catherine Deneuve ou Lulu Femme nue auprès de Karin Viard en 2013 et tout récemment dans Baden Baden (2016). Elle est également invitée dans la série Scènes de ménage en 2012 et 2013 où elle joue la femme d’un gendarme à la retraite interprété pour l’occasion par Michel Galabru, joli clin d’œil à leurs personnages mythiques de la série du Gendarme de Saint-Tropez. Les amateurs n’ont pas oublié leur scène du Gendarme se marie où l’adjudant Gerber fait la cour à la future femme de son subordonné, le maréchal des logis chef Ludovic Cruchot, en l’entraînant danser dans les boîtes tropéziennes du Byblos et du Poster !

Claude Gensac et Louis de Funès dans Le Gendarme se marie (Jean Girault, 1968)C’est bien entendu auprès de Louis de Funès, dont elle fut sept fois l’épouse à l’écran, que Claude Gensac marque pour toujours les enfants de tous âges. Leur premier film en commun remonte à 1953. C’est en effet dans La vie d’un honnête Homme de Sacha Guitry, avec en vedette Michel Simon, que celle qui est alors mariée à Pierre Mondy tient son premier rôle au cinéma. Louis de Funès encore chevelu y joue le valet de chambre et elle, la jeune soubrette, qui apparaît même nue au cours d’une séquence fantasmée.

Claude Gensac et Louis de Funès entourant Michel Simon dans La vie d’un honnête Homme (Sacha Guitry, 1953)Par la suite, elle officie essentiellement sur les planches pendant plus d’une dizaine d’années avant de devenir madame de Funès pour la première fois dans Oscar en 1967 pour une fructueuse complicité professionnelle. C’est d’ailleurs la vraie madame de Funès, Jeanne, qui suggère à son époux de la prendre comme partenaire dans Oscar, après l’avoir vue sur scène dans La Dame de chez Maxim de Feydeau.

Louis de Funès, Claude Gensac et Claude Rich dans Oscar (Édouard Molinaro, 1967)
Louis de Funès, Yves Vincent et Claude Gensac dans Hibernatus (Édouard Molinaro, 1969))

Temporairement accro dans une scène complètement loufoque de Hibernatus où elle reste carrément collée au masque à oxygène, Claude Gensac y laisse éclater son rire tonitruant et haut perché avant de jouer à « coucou qui est là ? » avec son cher partenaire au volant d’une ambulance. « L’Homme qui m’appelait “ma biche” m’a fait le plus beau des cadeaux : l’attachement et la fidélité de plusieurs générations de spectateurs », confiait-elle à propos de Louis de Funès dans son autobiographie parue en 2005, « Ma Biche »… C’est vite dit ! (Éditions Michel Lafon). Et c’est bien vrai, sa place dans le cœur de millions de fidèles est depuis longtemps assurée pour celle qui fut la partenaire la plus mémorable du comique préféré des français.

Bonus
Nom de tous ses personnages auprès de Louis de Funès à partir de 1967 (* elle joue son épouse) :
• Oscar : Germaine Barnier*
Les grandes Vacances : Isabelle Bosquier*
Le Gendarme se marie : Josépha veuve Lefrançois, devenue en seconde noce Josépha Cruchot*
Hibernatus : Edmée de Tartas*
Le Gendarme en balade : Josépha Cruchot*
Jo : Sylvie Granudin, épouse Brisebard*
L’Aile ou la cuisse : Marguerite, la secrétaire de Charles Duchemin
L’Avare : Frosine
La Soupe aux choux : Amélie Poulangeard, une voisine du Glaude.
Le Gendarme et les gendarmettes : Josépha Cruchot*

Claude Gensac, Louis de Funès et Geneviève Grad dans Le Gendarme se marie (Jean Girault, 1968)

par Arnaud Alix

Lire aussi...

Hommage à Jean-Pierre Bacri

Hommage à Jean-Pierre Bacri

Immense acteur, scénariste et dialoguiste, partenaire d'écriture d'Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri nous a quittés le 18 janvier 2021 à l'âge de 69 ans.