On l'appelle Terence Hill

On l’appelle Terence Hill

Jamais, en France, Terence Hill – de son vrai nom Mario Girotti – n’avait eu jusqu’à ce jour les honneurs d’un ouvrage retraçant l’intégralité de son exceptionnelle carrière. Alexandre Alfonsi et Jean-Marie Lambert réparent donc enfin cet affront en publiant aux éditions Carlenco On l’appelle Terence Hill.

Un beau livre, richement illustré avec près de 400 photos – pour la plupart rarissimes voire totalement inédites –, des premiers longs-métrages tournés par l’acteur (Vacanze col gangster de Dino Risi, Anna de Brooklyn de Vittorio de Sica, La Grosse pagaille de Steno, etc.) jusqu’à la série Don Matteo, en passant par le cultissime Mon Nom est Personne de Tonino Valerii (produit par Sergio Leone), le remake de Don Camillo, les diverses adaptations de Lucky Luke… sans oublier les incontournables westerns et autres comédies d’action qui l’ont uni à Bud Spencer (Dieu pardonne… moi pas !, On l’appelle Trinita, Deux Super-flics, Cul et chemise, Attention les dégâts, etc.).

Terence Hill et Bud Spencer sur le tournage de Maintenant on l'appelle Plata - DR

Le tout est accompagné d’anecdotes passionnantes, quoique souvent un peu courtes, entre drôlerie et nostalgie. On apprend notamment que le binôme Terence Hill/Bud Spencer aurait pu se reformer une énième fois dans les années 1990, à l’occasion d’une (très libre) adaptation littéraire (au choix : Don Quichotte et Sancho Pancha, Dr Jekyll et Mr Hyde, Les frères Grimm), ou encore que Terence a refusé bon nombre de blockbusters hollywoodiens (King Kong de John Guillermin, Superman, Rambo… et même le rôle-titre d’un biopic consacré à Rodolfo Valentino) : « Je me suis parfois demandé si je faisais une erreur en refusant ces films, mais maintenant je suis heureux de les avoir refusé, explique-t-il. Je voulais absolument être un acteur, mais comme je l’entendais. »

Terence Hill et son fils Jess - DR

L’ouvrage propose par ailleurs une interview du principal intéressé, ainsi qu’une jolie préface signée Cristiana Pedersoli, la fille cadette de Bud Spencer. Soit, un incontournable pour tous les amateurs de cette période phare de la culture populaire.

À noter que le livre est actuellement disponible exclusivement chez Girotti Paris (situé au 120 boulevard Raspail, dans le 6ème arrondissement de la Capitale) et sera prochainement mis en vente sur le site officiel de Terence Hill.

On l'appelle Terence Hill d'Alexandre Alfonsi et Jean-Marie Lambert (Carlenco Éditions)On l’appelle Terence Hill
de Alexandre Alfonsi et Jean-Marie Lambert
Carlenco éditions
200 pages
Sortie : 15 août 2023

par Gilles Botineau

Lire aussi...

Philippe de Broca, un monsieur de comédie

Dans Philippe de Broca, un monsieur de comédie, Laurent Benyayer et Philippe Sichler proposent un voyage passionnant dans l'œuvre du cinéaste.