Michel Audiard réalisateur - Scénarios écrits avec Jean-Marie Poiré

Michel Audiard réalisateur – Scénarios écrits avec Jean-Marie Poiré

Après Michel Audiard – Georges Simenon de Benoît Denis, puis Michel Audiard – Albert Simonin de Franck Lhomeau dédié au Cave se rebiffe, Mélodie en sous-sol et Les Tontons flingueurs, Michel Audiard réalisateur – Scénarios écrits avec Jean-Marie Poiré, le troisième volume d’une formidable collection anthologique, revient sur l’éphémère carrière de réalisateur du dialoguiste vedette du cinéma français, et sa collaboration d’écriture avec le futur champion du box-office des années 1990.

Michel Audiard sur le tournage de Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages (1968) - DREntre 1968 et 1974, le duo a œuvré sur sept longs-métrages. Identifiables à leurs « titres mille-pattes », trois d’entre eux sont examinés en profondeur dans un ouvrage de près de 800 pages alimenté, entre autres, par les archives Gaumont et un récent entretien avec Jean-Marie Poiré : (1968),  (1971) et , sorti sur les écrans en 1974. Le parcours de chaque film, de l’écriture à l’étape du casting – saviez-vous que Jacqueline Maillan aurait dû interpréter le rôle de Françoise Rosay dans Les canards sauvages, ou qu’Aldo Maccione avait été envisagé pour celui de Jean-Pierre Marielle dans Comment réussir… ? – , puis du tournage est décortiqué avec minutie, avant d’accéder aux scénarios originaux copieusement annotés et, enfin, à l’accueil critique via des revues de presse d’époque.

Fourmillant de détails liés à l’écriture à quatre mains du tandem Audiard/Poiré et de leur travail d’adaptation d’obscurs romans de la Série noire en délires cartoonesques, le passionnant texte de Thibaut Bruttin dresse le portrait d’un artisan-cinéaste inventif, enjoué… mais aussi nonchalant et parfois dilettante. Si Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages, Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… Elle cause ! (1970, mais malheureusement absent du livre faute de documentation) et Comment réussir quand on est con et pleurnichard font aujourd’hui partie des incontournables de la comédie à la française, la filmographie du Michel Audiard réalisateur ne brille que par intermittence. Au sujet du Cri du cormoran, Jean-Marie Poiré observe : « Il y a de bonnes répliques, des moments pas mal mais je trouve le film horrible parce que c’est un film à deux tons : le ton Michel Audiard, le ton Evan Hunter (auteur du roman original Le Paumé, ndr.) qui ne communiquent pas très bien. » Il cause plus, il flingue !

par Christophe Geudin

Michel Audiard réalisateur - Scénarios écrits avec Jean-Marie Poiré de Thibaut Bruttin (Actes Sud)

 

MICHEL AUDIARD RÉALISATEUR
Scénarios écrits avec Jean-Marie Poiré

de Thibaut Bruttin
Institut Lumière / Actes Sud
788 pages
Sortie le 26 octobre 2022

Plus d’infos ici

Lire aussi...

Louis de Funès, à la folie

Louis de Funès, à la folie

En marge de l’exposition consacrée au génial comédien à la Cinémathèque française, les éditions de La Martinière publient Louis de Funès, à la folie.