Accueil / Tops / TOP 10 des comédies au titre en Y-a-t-il
top-yatil-feature-image-1

TOP 10 des comédies au titre en Y-a-t-il

Quand un filon est bien trouvé, on l’use souvent au maximum. Le genre de la comédie n’y échappe pas, avec les films au titre en « Y-a-t-il », engendrés après le succès du chef d’œuvre créé par les Z.A.Z.

  Y-a-t-il un pilote dans l’avion ? (1980)

Tout a commencé par ce bijou de la comédie américaine signé du trio Zucker/Abrahams/Zucker. Parodie extrême des films catastrophes de l’époque, ce premier film met en scène un second rôle incontournable pour la suite : Leslie Nielsen. Il ne quittera plus les Z.A.Z et deviendra grâce à eux l’un des rois de la parodie comique au cinéma.

affiche-yatil_un_pilote_dans-l_avion-02

Y-a-t-il un fantôme dans mon lit ? (1981)

Issu de la grande mode des « sexy comédies italiennes », cet ovni filmique Transalpin nous embarque dans un château écossais, où un jeune couple en voyages de noces se trouve confronté au fantôme des lieux. Tout est déjà dans l’affiche… et dans le titre. C’est dire !

Y a-t-il enfin un pilote dans l’avion ? 2 (1982)

Pour ce second opus, les Z.A.Z. quittent l’aventure, et s’attèlent à la préparation de leur prochain film parodique : Top secret ! Ils reprochent même à Ken Finkleman, réalisateur de cette suite, d’avoir plagié leur œuvre. Avec beaucoup moins de talent et malgré un casting similaire au premier du nom, Airplane 2 est un échec, entraînant ainsi dans les abîmes un Airplane 3 initialement prévu. Dommage… ou pas.

Y a-t-il quelqu’un pour tuer ma femme ? (1986)

Délaissant ici la pure parodie, les frères Zucker, accompagnés de Jim Abrahams, embarquent Bette Midler et Danny DeVito dans cette joviale comédie produite pour une filiale de Disney. Comme par hasard, le titre français surfe sur le succès de leur premier film. Élémentaire !

Y a-t-il un flic pour sauver la Reine ? (1988)

Adaptation cinématographique de la série Police Squad, ce premier film de la trilogie Naked Gun met en scène le lieutenant gaffeur Frank Drebin, sous les traits de l’inénarrable Leslie Nielsen, face à la reine d’Angleterre Elisabeth II. En ce qui concerne le titre, ne nous plaignons pas : les Québécois feront bien pire en le nommant L’agent fait la farce.

Y a-t-il un exorciste pour sauver le monde ? (1990)

Toujours sur le front dès qu’une parodie pointe le bout de son nez, Leslie Nielsen affronte ici Linda Blair (qui reprend son rôle de possédée de L’Exorciste) dans ce pastiche du classique de William Friedkin. Après une sortie en vidéo-club, le film connaîtra une sortie en salles, sous le titre de L’exorciste en folie. (sic)

Y a-t-il un flic pour sauver le Président ? (1991)

The Naked gun, Acte 2. David Zucker en solo se retrouve aux manettes des nouvelles (més)aventures du Lieutenant Frank Drebin face au président américain Georges Bush. « La Z.A.Z. Family » reste à la production, et l’humour dans la parodie reste intact. Au générique de fin, on se dit : “Vivement un troisième…”. Patience, le Lieutenant n’a pas dit son dernier mot.

Y-a-t-il quelqu’un pour l’ambulance ? (1992)

Pas aussi déjantée que les précédentes productions des frères Zucker, cette comédie légère qui se veut un hommage aux Marx Brothers, n’en a que les ambitions. Le film reste surtout l’occasion de voir débuter John Turturro sur grand écran. N’en espérez rien de plus !

Y a-t-il un flic pour sauver Hollywood ? (1994)

Réalisé cette fois-ci par Peter Segal, ce dernier opus de la trilogie des « Y a-t-il un flic…? » voit le Lieutenant Drebin envisager sa retraite pour le meilleur… et pour le délire ! Des Incorruptibles au grand final lors de la cérémonie des Oscars en passant par Thelma et Louise et Jurassic Park, bon nombre de films cultes passent à la moulinette. Et ça, c’est toujours Top !

Y-a-t-il un flic pour sauver l’Humanité ? (2000)

Et une belle catastrophe cinématographique pour finir, avec cette pathétique production, sans aucun rapport ni avec la trilogie Frank Drebin, ni avec les Z.A.Z. Seul Leslie Nielsen fait ce qu’il peut, aux côtés de l’ex-starlette d’M6, Ophélie Winter. Mais au final, « Y a-t-il vraiment un réalisateur derrière tout ça ? »

Bonus

À signaler également, les retitrages quelque peu opportunistes pour le marché du DVD, des films : Le Détonateur (1998) de Pat Proft avec Leslie Nielsen, qui deviendra Y-a-t-il un fugitif à bord ?, ou encore le troisième volet de la série des « Slap shot » (initié par le film La Castagne avec Paul Newman), qui sera baptisé pour la sortie DVD : Y a-t-il un joueur pour sauver la Junior League ? toujours avec Leslie Nielsen.

Le Détonateur ou Y-a-t-il un fugitif à bord ? (Pat Proft, 1998)
Slap Shot 3 ou Y a-t-il un joueur pour sauver la Junior League ? (Richard Martin, 2008)

On remarque que le simple nom de Leslie Nielsen au casting suffit à générer un titre en « Y-a-t-il…? » pour la version française. Rien que pour ça, merci Leslie !

par Emmanuel Gauguet

Lire aussi...

top-remakes-feature-image

TOP 15 des remakes pas indispensables de comédies françaises

Qui dit comédie française à succès dit remake américain. Pour le meilleur ou pour le pire ?