Hommage de Philippe Clair à Michel Galabru

« Michel Galabru, ou l’histoire d’un Monstre de comédie. J’ai eu la chance de réaliser trois films avec lui : La Grande maffia, Le Führer en folie, et Le Grand fanfaron. Dans ce dernier, où il incarnait le rôle principal au côté de Micheline Dax, il rivalisait avec l’immense Raimu.
La Twentieth Century Fox était d’accord pour coproduire, à l’unique condition que l’action se situe en Inde. Nous y avons passé, Michel, moi-même et toute l’équipe, plusieurs mois, avec des défraiements dignes de stars hollywoodiennes, dans les plus somptueux palaces… et, notamment, la Suite Royale du fabuleux hôtel Taj Mahal. Les Américains embellissaient notre aventure, accompagnée de milliers de figurants, et d’une centaine de techniciens aux commandes d’un matériel de très haute technologie !
Que ce soit sur le tournage, ou en dehors, Michel était d’une générosité sans borne, et doté d’un humour décapant empreint d’une sensibilité à fleur de peau. Le rire au bord des larmes, ce rire inimitable, ce rire plein de générosité et de tendresse.
Quel bonheur de diriger un tel phénomène, et de vivre ces instants de complicité. À lui seul, il inondait le plateau de sa bonne humeur… C’était tout le Midi qui s’y reflétait.
Je le trouvais génial à chaque prise. Je l’embrassais, même ! Mais parfois, rien que pour le plaisir de le regarder jouer, je prétextais un problème d’ordre « technique », et je lui demandais d’en refaire encore une. Il faut dire qu’il s’amusait, et inventait constamment.
Capable d’interpréter n’importe quel rôle, il était l’un des grands de sa génération. »

par Philippe Clair (en exclusivité pour CineComedies)

Philippe Clair et Michel Galabru en 1973 sur le tournage du Führer en folie © INA

Lire aussi...

Hommage à Jean-Pierre Bacri

Hommage à Jean-Pierre Bacri

Immense acteur, scénariste et dialoguiste, partenaire d'écriture d'Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri nous a quittés le 18 janvier 2021 à l'âge de 69 ans.