Accueil / News / Télévision / La Screwball : une histoire de la comédie américaine sur OCS

La Screwball : une histoire de la comédie américaine sur OCS

Excellent documentaire réalisé par Clara et Julia Kuperberg, La Screwball : Une histoire de la comédie américaine est une formidable introduction à un genre comique peu connu dans l’hexagone. Avec la complicité de Molly Haskell, Joseph McBride et Vivian Sobchack, le film permet de bien comprendre l’histoire et les enjeux de la Screwball Comedy, et donne surtout envie de voir ou revoir ces comédies loufoques made in USA : New York – Miami (1934), L’Introuvable (1934), Mon homme Godfrey (1936), Cette sacrée vérité (1937), L’impossible Monsieur Bébé (1938), Vacances (1938), Indiscrétions (1940), La Dame du Vendredi (1940), Un cœur pris au piège (1941), et bien d’autres.

L'Impossible Monsieur Bébé (Howard Hawks, 1938)

Pure création américaine, la Screwball a révolutionné l’histoire de la comédie hollywoodienne. Son empreinte indélébile influe encore sur le cinéma moderne et laisse même quelques héritiers comme Nora Ephron (Nuits Blanches à Seattle) ou Rob Reiner (Quand Harry rencontre Sally). Son impact lui a permis d’établir les règles de base de la comédie romantique et transforme totalement la mise en scène des relations de couples. Le genre n’existera pas plus d’une dizaine d’années mais compte pourtant pas moins d’une centaine de films. L’arrivée de la seconde guerre mondiale signera son déclin.

Cary Grant et Rosalind Russell dans La Dame du vendredi (Howard Hawks, 1940)Le couple mal assorti est certainement le plus fort symbole de la Screwball (La Dame du Vendredi). Derrière cette image se cachent d’autres codes comme la satire sociale, la lutte de classe ou l’absurdité, voire le burlesque de certaines relations amoureuses. L’enjeu était toujours de maintenir une certaine distance entre les personnages en faisant de l’hostilité un véritable moteur. En découlait des dialogues vifs dont la virtuosité était devenue la marque de fabrique du genre.

Les plus grands réalisateurs s’y sont attelés avec notamment Frank Capra, Leo McCarey, Billy Wilder, Ernst Lubitsch, Howard Hawks, George Cukor et bien d’autres. Tous ont commencé leur carrière à l’époque du muet et y trouvent une continuation logique, une version moderne des films burlesques muets où le geste était l’apothéose du mot et du verbe.

La Screwball : Une histoire de la comédie américaine
Première diffusion le 4 juin à 22h30 sur OCS Géants
Claudette Colbert et Clark Gable dans New-York Miami (Frank Capra, 1934)


Rediffusions

jeudi 4 juin à 22:30
dimanche 7 juin à 14:45
jeudi 11 juin à 2:00
samedi 13 juin à 12:50
mercredi 17 juin à 0:35
jeudi 18 juin à 13:05
samedi 20 juin à 17:15
lundi 22 juin à 1:50
mercredi 24 juin à 12:50
vendredi 26 juin à 6:40
dimanche 28 juin à 14:35

Le documentaire La Screwball : Une histoire de la comédie américaine est accompagné de la diffusion de deux films emblématiques : Indiscrétions et New-York Miami.

Indiscrétions (George Cukor, 1940)le 4 juin à 20h40
Indiscrétions
(The Philadelphia Story – 1940)
de George Cukor avec Katharine Hepburn et Cary Grant
Synopsis : À Philadelphie, Dexter et Tracy vivent leurs derniers instants de vie commune, ils divorcent dans une ambiance des plus tendue. Quelques années plus tard, Tracy projette de se remarier à un brillant politicien. Cet événement mondain intéresse beaucoup le directeur d’un magazine à sensation qui met une équipe sur le coup. Dexter est supposé leur faciliter la tâche mais en réalité le mari déchu toujours épris, poursuit un tout autre but.
* James Stewart reçut l’Oscar du meilleur acteur en 1941 pour sa prestation dans cette comédie emblématique du cinéma des années 1940.

New-York Miami (Frank Capra, 1934)le 4 juin à 23h25
New-York Miami (It Happened One Night – 1934)
de Frank Capra avec Clark Gable et Claudette Colbert
Synopsis : Ellie Andrews n’a pas l’intention d’épouser le triste fiancé que son millionnaire de père lui destine. Elle préfère s’enfuir, direction New-York ou l’attend celui qu’elle a choisi. En chemin elle rencontre Peter Warner, un journaliste hâbleur, fraichement viré, qui la suit dans une folle randonnée improvisée.
* 5 Oscars récompensèrent cette formidable comédie, chef d’œuvre d’un genre qu’elle lança définitivement, ainsi que la carrière de Franck Capra et de Clark Gable.

Voir le documentaire

par Jérémie Imbert

Lire aussi...

Jim Carrey Family Reunion - Saturday Night Live (2014/10/25)

Jim Carrey enflamme le Saturday Night Live

À moins de deux mois de la sortie de Dumb and Dumber To, Jim Carrey était l'invité vedette de la mythique émission Saturday Night Live spécial Halloween.