Accueil / News / Cinéma / Qui a tué le chat ? ressort ses griffes en salles
Qui a tué le chat ? ressort ses griffes en salles

Qui a tué le chat ? ressort ses griffes en salles

Qui a tué le chat ?, la réjouissante comédie italienne de Luigi Comencini, est de retour au cinéma le 29 mai en copie restaurée chez Tamasa.

Ugo Tognazzi et Mariangela Melato dans Qui a tué le chat ? (Il gatto) de Luigi Comencini (1977) - © Tamasa
Mariangela Melato, Ugo Tognazzi et Michel Galabru dans Qui a tué le chat ? (Il gatto) de Luigi Comencini (1977) - © Tamasa

Réalisation tardive de la comédie à l’italienne sortie sur les écrans en 1977, Qui a tué le chat ? (Il Gatto) de Luigi Comencini propose un réjouissant jeu de massacre immobilier : à la mort de leur père, Amedeo (Ugo Tognazzi, au sommet de sa roublardise) et sa sœur Ofelia (Mariangela Melato), célibataires avides et frustres, héritent d’un immeuble délabré dans le cœur de Rome. Un promoteur propose de le racheter à prix d’or à condition qu’il soit vidé de ses occupants. Ils se décident à employer tous les moyens pour expulser les locataires.

Qui a tué le chat ? (Il gatto) de Luigi Comencini (1977) - affiche française
Qui a tué le chat ? (Il gatto) de Luigi Comencini (1977) - affiche italienne

Bien qu’elle appartienne à la période tardive de l’âge d’or de la comédie à l’italienne, l’allégorie cruelle de Luigi Comencini, basée sur un scénario virtuose de Rodolfo Segno, condense, à l’instar des plus grandes réussites du genre, les maux d’une société italienne corrompue par l’argent, le système mafieux, les politiciens vénaux et la perte des repères idéologiques. « L’idée du film m’a été fournie par mon propre chat, commentait à l’époque Comencini. Un chat tigré qui rôde dans tous les coins de l’immeuble où j’habite. Je me suis dit : qu’est-ce qui se passerait si un chat curieux, qui entre dans tous les appartements, avait un micro et une caméra au lieu des oreilles et des yeux ? Il en découvrirait, des choses intéressantes. Puis j’ai eu une autre idée : dans la société d’aujourd’hui, seul découvre quelque chose celui qui a un intérêt dans cette découverte. Celui qui n’y a pas d’intérêt personnel ne découvre rien. Ainsi, il y a des procès qui durent des années sans qu’on ne sache jamais rien des vrais responsables de certains crimes ou scandales. Alors qu’il suffit que meure un chat pour que se mette en branle une suite d’événements qui finiront peut-être bien par faire tomber un gouvernement. C’est ce qui arrive aux deux héros du film, qui réussissent à découvrir ce qu’un commissaire est incapable de voir, parce qu’il est trop bon. »

Ugo Tognazzi et Mariangela Melato dans Qui a tué le chat ? (Il gatto) de Luigi Comencini (1977)
Dalila Di Lazzaro dans Qui a tué le chat ? (Il gatto) de Luigi Comencini (1977) - © Tamasa

Coproduction franco-italienne oblige, le commissaire en question est interprété par un Michel Galabru dont les éternelles explosions colériques parviennent à transcender le doublage italien. Il est entouré aux seconds rangs du glaçant Jean Martin (le tourmenteur de Pierre Richard dans La Moutarde me monte au nez !) et de la splendide Dalila Di Lazzaro, grande abonnée des rôles de tentatrices irrésistibles. Attrait supplémentaire du long-métrage : l’étrange partition d’Ennio Morricone mêlant inspirations tango et thèmes policiers de gialli.

Michel Galabru dans Qui a tué le chat ? (Il gatto) de Luigi Comencini (1977) - © Tamasa
Ennio Morricone - Bande originale du film Qui a tué le chat ? (Il gatto) de Luigi Comencini (1977)

Chaînon manquant entre les incontournables L’Argent de la vieille et Le Grand embouteillage dans la filmographie de Luigi Comencini, Qui a tué le chat ? est une merveille d’humour noir et de satire sociale où les gags -nombreux- opèrent parfois aux frontières du surréalisme : à ce titre, une scène de « tribunal dansant » à inscrire d’urgence au panthéon comique.

par Christophe Geudin

Qui a tué le chat ? (Il gatto) de Luigi Comencini (1977)
QUI A TUÉ LE CHAT ? (Il Gatto, 1977)
Réalisation : Luigi Comencini
Scénario : Rodolfo Sonego
Casting : Ugo Tognazzi, Mariangela Melato, Michel Galabru, Dalila Di Lazzaro, Philippe Leroy, Jean Martin, Aldo Reggiani, Adriana Innocenti, Armando Brancia, Mario Brega, Pino Patti…
Musique : Ennio Morricone
Pays : Italie / Durée : 1h49
Distribution : Tamasa
Bande-annonce
Page officielle
Dossier de presse

Synopsis : À la mort de leur père, Amedeo et sa sœur Ofelia, célibataires avides et frustres, héritent d’un immeuble délabré dans le cœur de Rome. Un promoteur propose de le racheter à prix d’or à condition qu’il soit vide de ses occupants. Ils se décident à employer tous les moyens pour expulser les locataires.

Au cinéma le 29 mai 2019

Lire aussi...

sorties Comédie du 3 avril 2019 : Chamboultout, La Lutte des classes, Mon inconnue, Shazam!, Tel Aviv On Fire

Les sorties Comédie du 3 avril 2019

Toutes les sorties Comédie du 3 avril 2019 : Chamboultout, La Lutte des classes, Mon inconnue, Shazam!, Tel Aviv On Fire.