Les Vacances de Laurent Tirard

Laurent Tirard sur le tournage des Vacances du Petit NicolasLes Vacances de Monsieur Hulot, Les Grandes vacances, Pleure pas la bouche pleine, Le Chaud lapin, À nous les petites Anglaises, ou plus récemment Camping et Barbecue… La liste des comédies de vacances est longue. C’est même devenu un genre en soi avec ses films cultes multi-rediffusés qui fleurissent dans les grilles des programmes TV de l’été.

À l’occasion de la sortie le 9 juillet prochain de son nouveau film, Les Vacances du Petit Nicolas, CineComedies a rencontré Laurent Tirard qui nous a parlé des films de vacances qui l’ont marqué et parfois même influencé dans l’écriture et la mise en scène du second volet du Petit Nicolas.

Les Vacances de Monsieur Hulot (Jacques Tati, 1953)Les Vacances de Mr. Hulot (1953) de Jacques Tati
« Avec Grégoire Vigneron (co-scénariste du film), nous avons revu Les Vacances de Monsieur Hulot au moment de nous attaquer à l’écriture du film. J’aime chez Tati le sens du détail dans le gag. Il y a une vraie élégance dans le rire. La grand-mère qu’on oublie dans le train et sur la plage est un petit clin d’oeil à Tati. Je me retrouve également dans cet univers très stylisé. La première fois que j’ai lu Le Petit Nicolas quand j’étais enfant, j’ai eu l’impression que cela parlait de moi. Je m’identifiais totalement au personnage de Nicolas avec ses peurs, ses maladresses et ses relations avec ses parents. Finalement dans le film, Kad Merad et Valérie Lemercier jouent un peu le rôle de mes parents. »

L'Hôtel de la plage (Michel Lang, 1979)L’Hôtel de la plage (1978) de Michel Lang
« Ce film a également été pour nous une référence. Certes, on peut penser qu’il y a un grand écart entre le film de Michel Lang et celui de Tati. Pourtant, pour des raisons très différentes, ils ont été une vraie source d’inspiration qui a nourri le scénario des Vacances du Petit Nicolas. Mon précédent film Astérix & Obélix : Au Service de sa Majesté s’inspirait déjà d’un film de Michel Lang, À nous les petites Anglaises, avec le personnage de Goudurix (Vincent Lacoste). Dans L’Hôtel de la plage, j’ai l’impression de retrouver l’ambiance des vacances avec mes parents et leurs amis. J’aime également la façon dont cohabitent les histoires des enfants et des adultes, ce rapport particulier entre les hommes, comme s’il y avait un retour à l’adolescence, à l’enfance. Ce film est un pur plaisir de cinéma. »

La Baule-les-Pins (Diane Kurys, 1990)La Baule-les-Pins (1990) de Diane Kurys
« C’est un film qui a beaucoup de charme. Jean-Pierre Bacri me fait beaucoup rire dans ce film. On a tous eu un oncle qui passait son temps à faire rire les enfants, à faire des bêtises. »

 

Liberté-Oléron (Bruno Podalydès, 2001)Liberté-Oléron (2001) de Bruno Podalydès
« C’est un super film que j’ai revu forcément. Il y a des scènes qui me font penser au cinéma burlesque muet. On sent l’influence de Tati chez Podalydès. Je me souviens notamment d’une scène où le personnage de Denis Podalydès commence à gonfler les bouées de ses enfants et se retrouve à gonfler les jouets pneumatiques de tous les enfants de la plage. Irrésistible ! »

Les Vacances du Petit Nicolas (Laurent Tirard, 2014)

Les Vacances du Petit Nicolas (Laurent Tirard, 2014)


par Jérémie Imbert

Lire aussi...

Sorties Comédie du 14 septembre 2022 : Citoyen d'honneur, Coup de théâtre, Chronique d'une liaison passagère, Canailles, Tout fout le camp

Les sorties Comédie du 14 septembre 2022

Sorties Comédie du 14 septembre 2022 : Citoyen d'honneur, Coup de théâtre, Chronique d'une liaison passagère, Canailles, Tout fout le camp.