Jerry Lewis dans The Day The Clown Cried (Jerry Lewis, 1970)

Le film maudit de Jerry Lewis visible en 2025 ?

« Quand la terreur règne, un éclat de rire est le plus effrayant de tous les sons. »
(extrait du scénario de The Day the Clown cried)

Jerry Lewis dans The Day the Clown cried (1972)Réalisé au début des années 1970 par Jerry Lewis, The Day the Clown cried est à ce jour l’un des films « invisibles » les plus célèbres de l’Histoire du Cinéma. Car en effet, et les fans du grand Jerry le savent bien, The Day the Clown cried a bien été écrit, presque entièrement tourné, et même en partie monté, mais n’a au final jamais été terminé, ni donc projeté à un public, d’où son statut de film maudit.

Pourtant, Jerry Lewis avait une base solide et s’inscrivait sans honte dans la veine de Chaplin et Lubitsch, avec un film étonnant sur fond d’Holocauste, et utilisant les moyens -logiques dus à son rang- de la comédie. The Day the Clown cried, que l’on pourrait traduire par Le Jour où le clown pleura, est donc adapté par le réalisateur en 1972, d’après l’œuvre éponyme de Joan O’Brien et Charles Denton publiée dix ans plus tôt.

Jerry Lewis dans The Day the Clown cried (1972)Le sujet est hyper ambitieux et polémique : l’histoire d’Helmut Doork (incarné par Jerry Lewis lui-même), un clown déporté par les nazis pour s’être moqué d’Hitler. Dans le camp de concentration d’Auschwitz, il va distraire les autres prisonniers, et, à la fin du film, va entraîner avec ses tours les enfants juifs dans la chambre à gaz et mourir avec eux. Un concept qui a sans doute en partie inspiré l’Italien Roberto Benigni pour La Vie est belle (1997), mais ceci est une autre histoire.

Pour cette nouvelle production, qui suit Ya, ya, mon Général ! (Which Way to the Front?) dans sa carrière de metteur en scène, Jerry Lewis s’entoure de quelques noms connus, des Français tels que Pierre Étaix dans le rôle de Gustav le Grand, le compositeur Claude Bolling dans celui du chef d’orchestre, et Jean-Jacques Beineix (futur réalisateur de Diva et 37°2 le matin), qui fait ici ses débuts en tant qu’assistant-réalisateur. Une production chaotique à la clé, l’acteur-réalisateur ne se remettra jamais vraiment de l’inachèvement de son œuvre.

Jerry Lewis (aux côtés de Jeanne Moreau) en pleine préparation de The Day the Clown cried (1972)

En 2013, les fans de Jerry Lewis ont pu se régaler avec un extrait d’une émission de la télévision flamande consacrée au tournage à Paris qui incluait des scènes dans le cirque. Dans cette courte vidéo de 7 minutes, on voit les multiples talents de Lewis -acteur, scénariste, réalisateur, même ingénieur du son- au milieu de son équipe française. On aperçoit même Jane Birkin et Serge Gainsbourg, venus assister au tournage. Qui fut mouvementé, avec un manque d’argent criant, puis menacé par la faillite du producteur Nathan Wachsberger.

La raison pour laquelle le film n’a jamais été diffusé ? Sans doute des problèmes entre Lewis et son producteur autour des droits de diffusion du film. Autre raison majeure invoquée : le film serait tout simplement raté. Jerry Lewis lui-même a désavoué son œuvre : « J’ai honte de ce film et je suis content d’avoir le pouvoir d’empêcher quiconque de le voir », déclarait-il en 2013. « C’était mauvais, mauvais, mauvais. Ç’aurait pu être puissant, mais j’ai échoué. » (vidéo ici)

Jerry Lewis dans The Day the Clown cried (1972)

Cependant, quelques mois après ces déclarations, le réalisateur s’est dit fier de l’avoir tourné, tout en espérant pouvoir y retoucher avant de le dévoiler au public. « Je pense beaucoup à ce long-métrage. Si je pouvais retirer quelques plans et y ajouter deux ou trois éléments, je le ferais. Je pourrais aussi lui ajouter une introduction que je filmerais spécialement pour une projection unique au Lincoln Center. Ce serait génial ! Mais après, il faudrait jeter tout ce matériel. »

Jerry Lewis dans The Day the Clown cried (1972)

Finalement, en ce mois d’août 2015, Jerry Lewis a accepté contre toute attente d’offrir une copie de The Day the Clown cried à la Bibliothèque du Congrès (Library of Congress), qui sélectionne chaque année des films marquants de l’Histoire du cinéma, afin de les inscrire à son très riche catalogue. Le réalisateur a tout de même ordonné un délai de diffusion pour les projections du film de 10 ans ! Lewis aurait-il à ce point honte du résultat au point de demander qu’il ne soit visible qu’après sa mort ? Rendez-vous en 2025 pour enfin se faire une idée sur cette œuvre. Le clown n’a peut-être finalement pas effectué son dernier tour de piste !

En attendant, vous pouvez visionner 30 minutes d’extraits d’un documentaire allemand sous-titré en anglais intitulé Der Clown (Le clown) :

Le scénario de The Day the Clown cried est disponible ici.

Jerry Lewis et deux petites figurantes sur le tournage de The Day the Clown cried (1972)
Site officiel Jerry Lewis Comedy Museum and Store

par Emmanuel Gauguet

Lire aussi...

sorties Comédie du 7 septembre 2022 : Le Tigre et le Président, Le Visiteur du futur, Tout le monde aime Jeanne, La Mort d'un bureaucrate (1966)

Les sorties Comédie du 7 septembre 2022

Toutes les sorties Comédie du 7 septembre 2022 : Le Tigre et le Président, Le Visiteur du futur, Tout le monde aime Jeanne, La Mort d'un bureaucrate (1966).