Belles familles, une comédie virtuose

Avec Belles familles, le cinéaste Jean-Paul Rappeneau retrouve l’altitude d’inspiration de ses grandes comédies. De la virtuosité, un tempo implacable, une intrigue à double voire triple tiroirs, une troupe de comédiens au même diapason, une vélocité dévastatrice qui, au détour du chemin, débouche sur une gravité inattendue : faut-il confronter la réalité du présent à la subjectivité des souvenirs ? Tel semble être le pivot, le cœur même, le centre de gravité d’un film dont l’irrésistible drôlerie n’a d’égale que l’élégance esthétique.

Tournage de Belles familles - Jean-Paul Rappeneau dirige Mathieu Amalric et Marine Vacth dans les rues de Blois
Tournage de Belles familles - Jean-Paul Rappeneau dans les rues de Collégien en Seine-et-Marne