Box-office français du 16 au 22 juillet 2014

* Les comédies sont signalées en bleu

Titre Entrées Semaines Évolution Cumul Copies Moyenne
/ copie
Transformers 4 :
L’âge de l’extinction
1.215.124 1 1.215.124 890 1.365
Les Vacances
du Petit Nicolas
441.042 2 -50% 1.328.252 660 668
Dragons 2 395.580 3 -44% 2.448.695 699 565
Sexy Dance 5
All in Las Vegas
334.282 1 334.282 280 1193
Qu’est-ce qu’on a fait
au bon Dieu ?
259.975 14 -26% 10.963.892 591 439
Fastlife
194.754 1 194.754 329 591
L’Homme qu’on aimait trop 144.601 1 144.601 281 514
À toute épreuve 72.794 2 -53% 234.187 247 294
Jimmy’s Hall 63.838 3 -39% 310.482 286 223
Maléfique 56.748 8 -48% 1.900.533 329 172

Source : Ciné Chiffres

Avec 50% de spectateurs en moins dès la deuxième semaine, Les Vacances du petit Nicolas n’envisage même plus de réaliser ne serait-ce que la moitié des entrées du premier film. Un Petit Nicolas qui, rappelons le, avait bouclé son année scolaire avec 5.600.822 entrées. Une véritable déception pour un film dont le budget annoncé à 25 millions d’euros en fait déjà l’un des plus gros flops de l’année. Chez Wild Bunch et Vincent Maraval, il est évident que ce gros accident de parcours devrait à l’avenir encore plus radicaliser le discours et la réflexion sur la façon de distribuer leurs films. Le futur s’annonce mouvant mais passionnant.

Fastlife ensuite qui n’est autre que la première incursion en solitaire derrière la caméra de Thomas Ngijol. Aux vues de cette première semaine, il est déjà évident que l’acteur estampillé comique n’atteindra pas les mêmes scores que Case départ (1.799.957 entrées) et Le Crocodile du Botswanga (1.227.255) qu’il réalisa entre autre avec son acolyte Fabrice Éboué. C’est même au final un très mauvais départ pour un film dont le budget révélé est proche des 7 millions d’euros. EuropaCorp, son distributeur, a été en fait assez discret sur cette sortie. Auprès de la presse déjà (On ne connaît personne autour de nous qui l’aie vu en projo de presse) et au niveau de la com ensuite où là, on a fait le minimum syndical. Pas étonnant en fait quand on sait que Mandarin, la boîte de prod du film, avait fait le forcing. En effet, EuropaCorp qui tenait absolument à co-produire avec Mandarin puis à distribuer Saint Laurent (prévu le 24/09 prochain), a dû accepter de gérer Fastlife, un film qui sur le papier déjà n’enthousiasmait apparemment pas grand monde.

La reprise de Playtime (Jacques Tati, 1967) par Carlotta fait 6.694 entrées sur 19 copies.

par Sandy Gillet

Lire aussi...

Box-Office français du 21 au 27 septembre 2022 - Ninja Baby (Yngvild Sve Flikke, 2022)

Box-Office français du 21 au 27 septembre 2022

Retrouvez tous les chiffres des comédies au Box-Office français du 21 au 27 septembre 2022.